Le monde dans lequel chacun vit...

C'est ici que les nouveaux viennent se présenter...

Le monde dans lequel chacun vit...

Messagede Ahren von Drextler » Jeu 13 Mai 2010 23:02

...dépend de la façon de le concevoir, écrivait Schopenhauer. Ahren en avait toujours été un friand lecteur, et ce depuis très jeune. Déjà dans sa ville natale de Nürnberg, dans le Royaume de Bavière. Il avait toujours vu le monde dans lequel il vivait comme une vaste chambre d'hôpital énigmatique dans laquelle il y avait des gens à sauver, et où chaque personnalité intriguante était un cas d'école fascinant.

Après une jeunesse passée à lire les grands auteurs allemands, et éduqué au sein d'une famille de la petite bourgeoisie, Ahren prit le chemin des études à la mort de son père en 1820. Il s'éloigna du foyer et devint de plus en plus indépendant, tant et si bien qu'il abandonna l'Université de Munich en 1830 après y avoir passé plusieurs années d'études et avoir obtenu un doctorat en médecine. C'est à ce moment qu'il disparut de la circulation pour prendre le chemin de la très secrète Université de Nole, légende urbaine qu'on dit perdue dans les montagnes à la frontière autro-allemande. Il demeura cinq années à suivre les cours et les thèses très controversées du docteur Lattimore, et décrocha un second diplôme qu'il tient dissimulé, ainsi qu'un enseignement précieux.

En 1835, il refit surface et fut l'un des premiers à bénéficier de la voie de chemin de fer reliant la ville à Fürth. Grisé par le parcours des distances, il prit le chemin de München, et de là partit pour un voyage qui, dit-on, l'a conduit jusqu'en Orient et en Océanie. D'aucuns disent qu'il y suivait d'autres cours, d'autres qu'il allait y soigner les indigènes, d'autres encore qu'il avait été mandaté par les doyens de Nole pour une mission secrète. Lorsqu'il revint en 1838 en Autriche, il fut engagé dans un cabinet de médecins qui étudiaient les maladies de démences. Lorsque le collège de ces médecins fut convoqué un an plus tard à Valdenne Yard, Ahren le seul à accepter de prendre en charge le cas d'un dément dangereux et très influent, un capitaine d'industrie autrichien nommé Oktavius Friedrich von Roop. Après avoir passé de longues heures, parfois des jours de suite, à étudier les rouages de la pensée défaite de ce cas fascinant, il ne put que constater son décès un matin de Novembre 1839.

Sur ordre d'un accord de confidentialité signé par la Fédération du Rail et l'Ordre des Médecins, le collège fut dissout et les médecins affectés dans diverses cités éloignées en Europe, afin d'enterrer définitivement cette affaire. Le docteur Ahren von Drextler avait été affecté à München, mais parce qu'il a refusé, il a été radié de l'Ordre des Médecins. Il exerce aujourd'hui dans la cité voisine de la forêt de Valdenne : Métropolis, l'Etat fourmilière en plein expansion, où se trouvent peut-être encore les traces, les racines du mal qu'a rongé le cas De Roop.
« Alle Menschen werden Brüder, wo dein sanfter Flügel weilt. »
Ludwig von Beethoven
Avatar de l’utilisateur
Ahren von Drextler
 
Messages: 1
Inscription: Jeu 13 Mai 2010 17:28
Association: Der Nole Medizin Universit

Retourner vers Le Présentoir [RP]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron