La cellule des personnalités

Supervisée par le terrible Inspecteur Javert, il se fait un malin plaisir à y accueillir tous ceux que la police soupçonne d'enfreindre la loi ou tous ceux que la justice a condamné.

La cellule des personnalités

Messagede Inspecteur Javert » Lun 5 Oct 2009 18:11

On l'avait baptisée ainsi parce qu'elle était un peu plus éclairée et confortable que les autres.

- Détachez-le... Lança Javert.

- Monsieur Westmorland, voici votre cellule.

Puis il monta vers son bureau en souriant.
Une teigne au service d'un certain ordre établi...
Avatar de l’utilisateur
Inspecteur Javert
 
Messages: 22
Inscription: Dim 4 Oct 2009 20:33

Re: La cellule des personnalit

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Lun 5 Oct 2009 18:12

Treviso était venu incognito pour visiter le détenu Westmorland.

Il entra en cellule et vit un homme qui n'était plus que l'ombre de lui-meme...

- Monsieur Westmorland... Comment avez-vous pu vous mettre dans un tel bourbier... Voilà bien longtemps que je souhaitais m'entretenir avec vous...

L'homme était prostré, muet.

- Avant tout chose, Monsieur Westmorland... Je crois que nous sommes plus liés que vous ne le pensez...

Il tendit au prévenu un vieux manuscrit qu'il avait ouvert sur un passage bien précis...

Dans mémoires d'un corsaire, un Vénitien a écrit:... Ce ladre d'Edward John Trelawney était mon frère Passager, Foutre Dieu ! Lui, Barth Roberts, Adam Smith et moi-meme avions mené une révolution sans précédant en ce temps là. Et nous fumes incarcérés pour ce haut fait, durant de long mois dans des conditions atroces qui eurent cependant le mérite de renforcer notre fraternité.


- Souvenez-vous, Westmorland, de cet ancètre grandiose... Méditez son exemple. Vous etes libre... Jusqu'à votre procès. En attendant, vous etes à la disposition de la police et du juge. Nous vous prions de bien vouloir ne pas quitter la ville...
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: La cellule des personnalit

Messagede Inspecteur Javert » Lun 5 Oct 2009 18:13

Voilà des mois que cette cellule n'avait pas accueilli de prisonnier. Le dernier à avoir séjourné ici était celui qui revenait aujourd'hui triomphant à Metropolis : Westmorland.

- La politique est une sale affaire. Lança Javert. Les politiques changent, c'est à n'y rien comprendre. Mais les policiers restent, eux, Treviso. Et ils servent les politiques quelqu'ils soient. C'est ainsi. C'est la vie.

C'est étrange n'est-ce pas, la vie, Treviso ? Vous êtiez un moins que rien, vous êtes devenu président... Et vous voilà de nouveau un moins que rien. Ce n'est finalement que juste retour des choses...

Vous les avez souvent visité, ces cellules, n'est-ce pas Treviso ? Et bien desormais, elles seront votre lieu de résidence... Nous vous avons laissé du papier pour écrire. Estimez-vous heureux. Il s'agit d'un privilège. Vous recevrez un repas par jour, à midi. Pour le repas du soir, il faut que votre famille consente à verser une cotisation mensuelle...

Il regarda Treviso dans les yeux...

- Votre famille... Mais je suis bête... Cela m'étonnerait que votre famille, c'est à dire Madame votre soeur ne consente à venir se jeter dans la gueule du loup pour payer votre cotisation dîner... Oui j'ai oublié de vous dire qu'elle est également recharchée et qu'elle sera arrêtée et jugé.

Il tourna les talon.

- Bonne nuit Treviso... Bonne nuit...

Puis il disparu dans le couloir sombre.
Une teigne au service d'un certain ordre établi...
Avatar de l’utilisateur
Inspecteur Javert
 
Messages: 22
Inscription: Dim 4 Oct 2009 20:33

Re: La cellule des personnalit

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Lun 5 Oct 2009 18:14

Treviso tata le sommier et sourit...

Il se frota le crâne puis pris une feuille de papier et une plume...


- Voilà des années que je ne trouvais plus le temps pour écrire...
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: La cellule des personnalit

Messagede Benedicte Torellini, CNST » Lun 5 Oct 2009 18:16

Au grand Damn de Torellini, Javert était déjà parti. Il entra rictus aux lèvres accompagné d'une cinquantaine de soldats républicains armés et se planta face à la cellule de Trevizo. Le gardien se redressa d'un bond, juste à temps pour permettre à Bénédicte qui avait déjà dégainé de tirer où il le souhaitait, face à son ennemi.
Torellini tira dans le ventre du gardien.
LOYAUTE !
Il tira ensuite dans la poitrine de l'homme abasourdi. HONNEUR !
........
ET INTEGRITE !!!Il pointa enfin le crâne du gardien et tira pile entre ses deux yeux. Ce n'était pas un gros calibre, aussi le trou n'était guère impressionnant, mais le mur derrière le gardien était marqué de l'impacte de la dernière balle. La MIAM avait produit un arsenal dernier cri et de grande qualité. Le commissaire du peuple ouvrit la cellule de Trevizo avec un air goguenard.

<< Nous voilà quitte ! Veuillez sortir monsieur le président. Je vous laisserais bien ici mais mon honneur m'interdit de mettre en danger la vie de mes camarades inutilement. Nous allons vous accompagner au QG de la CNST, en sureté. Messieurs ! Faite moi sauter cette prison une fois que vous aurez fait sortir tous les prisonniers. Ceux qui sont réellement des criminels et non d'honnêtes Métropolissains ou nos camarades, laissez les dans la cour ; que nos "amis" prussiens puissent s'amuser avec eux et s'occuper comme il se doit pendant que nous organisons la défense.
EN AVANT !!!>>
Bénédicte Torellini, commissaire du peuple au bureau politique de la CNST.

"La révolution doit être permanente et mondiale pour qu'un monde libre puisse naître et survivre."
Avatar de l’utilisateur
Benedicte Torellini, CNST
 
Messages: 44
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:49

Re: La cellule des personnalit

Messagede CRA Division Westmorland » Lun 5 Oct 2009 18:18

La C.R.A. était intervenue juste à temps.
L'hôtel de police n'avait pas été détruit par les terroristes.
L'armée de Westmorland les avait mis en fuite, en tuant une dizaine.
Les armes modernes de ces terroristes réussirent malgré tout à faire quelques conséquent dégats dans les rangs des C.R.A. qui perdirent 8 hommes dans l'altercation.
L'hôtel de police était désormais sécurisé.
Javert aurait sans doute des comptes à rendre. Il serait sans doute blamé pour cette évasion spectaculaire mais il s'en tirerait.
Avatar de l’utilisateur
CRA Division Westmorland
 
Messages: 5
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:46


Retourner vers Les Prisons [RP]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron