Un homme en noir...

L'état de Verdurie est un petit état frontalier de Métropolis. Il est également l'un de ses plus anciens alliés.

Un homme en noir...

Messagede Sigondin de Belfonte » Dim 18 Oct 2009 00:31

EDIT :

Un homme en noir vient d'un pas assuré au bureau du commissaire au peuple Torellini.

Cet homme avait l'allure d'un capitaliste. Il l'était. Cependant il ne semblait pas avoir peur. Il venait remettre un dossier à Monsieur Torellini et attendait dans l'immense hall en marbre du palais royal qui avait été rebaptisé Palais du Peuple. Pour Sigondin De Belfonte, ce palais restait un palais. Il en avait connu d'autres. Les palais ne l'avaient jamais impressionné.

Un militaire l'interpela.

- Salut à toi, Citoyen ! As-tu tes laisser-passer ?

Sigondin, aimablement, remit ses papier au soldat.

- Tu n'es pas citoyen de Verdurie ?

- Non mon cher. Je suis citoyen de Metropolis.

- Mais Métropolis n'a pas de citoyens ! C'est une monarchie ! Fit le soldat en crachant par terre comme si le mot monarchie lui avait sali la bouche.

- Certes, certes... Mais plus pour très longtemps. Par conséquent, aimant avancer, je m'accorde déjà le titre de Citoyen...

Le soldat semblait apprécier cet homme qui le considérait en égal, malgré ses vêtements de rupin.

- Bien, bien... Que désires-tu Citoyen ?

- Je souhaite remettre ce dossier au Citoyen Torellini.

- Et bien donne donc, je le lui remettrai, tu peux en être sûr...


Sigondin lui remis une chemise de cuir puis remercia chaleureusement le garde, après quoi il se retira.
Président Directeur Général de Belfonte & Compagnie.
Avatar de l’utilisateur
Sigondin de Belfonte
 
Messages: 8
Inscription: Dim 18 Oct 2009 00:02

Re: Un homme en noir...

Messagede Sigondin de Belfonte » Dim 18 Oct 2009 23:40

Dans la chemise, il y avait une lettre manuscrite complétée par un dossier fort agréablement imprimé.

Citoyen Torellini,

Vous ne me connaissez pas encore.
Mon rang vous semblera détestable et même abject, j'en suis certain. Cependant je vous demanderai de ne pas vous laisser avoir par les préjugés.
En effet, je suis le dirigeant de la Belfonte & Compagnie, société qui produit des canons, à Metropolis.
Issue d'une famille campagnarde modeste, j'ai par moi-même gravi tous les échelon jusqu'à devenir un jour ingénieur puis à lancer ma propre société que vous connaissez bien.
Certain de mes collaborateurs sont sympathisants de vos idées, je le sais et j'échange régulièrement avec eux. Je ne prends jamais de grande décision sans les concerter.
Ainsi notre compagnie est l'une des seules, à Métropolis, à ne pas employer d'enfant en dessous de 14 ans. Des écoles, ont été créées pour les enfant jusqu'à 14 ans. Nous avons de ce fait, dans nos équipes, les meilleurs ouvriers de tous les états allentours.
Si je me permets de vous contacter c'est parce que je souhaite me lancer dans le rail.
Vous le savez, pour l'instant, dans notre partie du monde, c'est le monarchiste libéral De Roop qui possède le monopole du rail.
La révolution couve à Metropolis.
Demain, nos deux pays seront alliés et amis.
Mais imaginez-vous pouvoir traiter avec cet exploiteur de De Roop, afin de créer les infrastuctures féroviaires nécessaires aux échanges économiques de nos 2 états ?
Je vous propose, moi, de prendre en charge ce marché du rail !
Je m'engage à redistribuer une part importante des bénéfices de ce marché à tous ceux des travailleurs qui participeront à ce chantier et ce, dans les deux états.
Le dossier ci-joint développe toutes les modalités de cette affaire que je vous propose.
Je vous demande, Citoyen Torellini, de bien vouloir l'examiner et de me donner votre avis, voire de me faire part de vous souhaits ou doléences.

Dans l'attente et espérant que notre affaire sera profitable à l'humanité, veuillez recevoir Citoyen Torellini le témoignage de mes respects les plus profonds.

Cordialement,

Sigondin De Belfonte.
Président Directeur Général de la Belfonte & Compagnie.
Président Directeur Général de Belfonte & Compagnie.
Avatar de l’utilisateur
Sigondin de Belfonte
 
Messages: 8
Inscription: Dim 18 Oct 2009 00:02

Re: Un homme en noir...

Messagede Benedicte Torellini, CNST » Lun 10 Mai 2010 20:03

Torellini n'avait pas hésité longtemps face à cette lettre. Il l'avait posé dans un coin, occupé à ce moment là par des affaires politiques graves, mais avait tout de même trouvé le temps d'envoyé des camarades se renseigner.

En Janvier, Sigondin de Belfonte reçut une lettre des plus claire d'un Torellini définitivement victorieux du Général Crow. Il était hors de question pour lui de traiter avec ce diable capitaliste, marchand de canon paternaliste dont le but était clairement d'assoupir les désirs de liberté des travailleurs pour mieux s'enrichir pendant qu'eux devraient se contenter de situations certes meilleurs que celles de bien des prolétaires mais toujours spoliées d'une grande partie du fruit de leur labeur.

Monsieur Sigondin De Belfonte,
Président Directeur Général de la Belfonte & Compagnie,

La Verdurie ne reconnait plus les instances capitalistes telles que les sociétés commerciales et industrielles aussi je ne saurais accepter de vous aider à vous enrichir. Vos efforts pour diminuer la cruauté que subissent les travailleurs Métropolitains ne suffiront pas à nous amadouer et ne sont qu'un des nombreux pas que la CNST de Métropolis s'efforce de franchir. Sachez que vous aurez, comme nous tous, l'obligation de choisir votre camp à un moment ou à un autre. Il n'est nul être qui dans l'ordre social puisse rester hors des conflits inévitables dans le fonctionnement des pays, de l'économie et de la société.
J'ai pour ma part toute confiance en les citoyens verduriens et foi en leur capacité à redresser leur pays et développer le rail en Verdurie. Ce sera une activité nationale et ce seront les verduriens qui seront possesseurs des voies et de l'ensemble du matériel sur leur territoire.

Parce que l'état révolutionnaire que nous tentons de mettre en place sans capitalisme ne saurait être qu'un échec si nous coopérons dès maintenant avec des sociétés comme la vôtre, je décline votre offre.

Cordialement,
Bénédicte Torellini.
Bénédicte Torellini, commissaire du peuple au bureau politique de la CNST.

"La révolution doit être permanente et mondiale pour qu'un monde libre puisse naître et survivre."
Avatar de l’utilisateur
Benedicte Torellini, CNST
 
Messages: 44
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:49


Retourner vers La Verdurie [RP]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron