Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Allez y ! Parlez de tout ! ça fait du bien de parler librement !

Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede Benedicte Torellini, CNST » Dim 18 Oct 2009 10:58

MDM : Mouvement de Merde ! :D
PCM : Parti Communiste de Mongolie ?
PLP : Pensée Lobotomisée Prédominante...

Je fais pas ça uniquement par mesquinerie, c'est juste que les autres organisations ont des noms plus classes :mrgreen:

PS: à propos de l'UFAS, Trevize et Edgard vous avez conscience que les Spartakistes c'étaient des révolutionnaires allemands (communistes libertaires je crois mais je suis pas sur) dans les années 1920-30 qui ont été réprimés et massacrés par les nazis et autres bolchéviques staliniens ?
Bénédicte Torellini, commissaire du peuple au bureau politique de la CNST.

"La révolution doit être permanente et mondiale pour qu'un monde libre puisse naître et survivre."
Avatar de l’utilisateur
Benedicte Torellini, CNST
 
Messages: 44
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:49

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Dim 18 Oct 2009 19:38

Pour Spartakiste, bien sûr, je le savais, Benedicte... Spartakus est mon livre de chevet depuis que je suis mome... :P

Sinon pour les cigles... CNST, etc... Sudistes du travail... hum, hum, Monsieur Torellini... Vous êtes plutôt bien placé pour critiquer les cigles... :lol: :lol: :lol:

Mais je vous rejoins !!! Moi aussi je trouve depuis quelques temps que les cigles sont moyennement RP... En fait, j'envisage la suppression des cigles sur 1837 car ce n'est pas historique. Je ne sais pas ce que vous en pensez... Faudra qu'on ouvre une discussion là dessus dans le Conseil d'Administration.

Pour les cigles et choses qu'on devrait changer à mon avis :

Déjà rappelons qu'en 1830-40, le mot de socialisme n'est pas encore utilisé. Rappelons qu'aucun réel syndicat n'existe encore. Tout cela ce sera 1 siècle plus tard.

Le mot camarade lui-même n'est que très peu utilisé. La gauche utilise CITOYEN ou CITOYENNE à sa place car cela montre qu'elle est contre la monarchie qui elle, utilise le terme : sujet...

Les révoltes sont, à cette époque, conduites par des hommes, des individualités qui se mettent ensemble et non pas des partis ou groupes.

Il convient d'éviter les pièges des délires anachroniques...

La grande référence à retenir pour ce RP, c'est Les Misérables d'Hugo... La barricade et ses archétypes... Rien d'autres... A cet époque là, les révoltes ne se font pas pour obtenir des avantages sociaux et des primes sur conventions collectives ! ça ce sera un combat qui aura lieu un siècle plus tard... Non ! A cette époque les gens n'ont tellement rien qu'ils se battent pour le pain ! Essentiellement pour le pain... Gardez ça en tête pour le RP... Ils ne se battent pas encadrer par de magnifiques armées de 10 000 hommes organisés au sein d'un appareil politique !!! ça ce sera un siècle plus tard... Ils se battent à l'impulsion avec des bateaux, des fourches, des lances-pierres, des sabres, des fusils de chasse... Gardez ça en tête pour les RP de barricades.

Ceux qui se révoltent sont des misérables, des débraillés, des laborieux, de jeunes romantiques (étudiants, poètes, etc...), des idéalistes motivés par la fraternité et la liberté, sur les barricades... et non pas des idéologues lourdement armés... C'est un fait. Les idéologues et aparatchiks, encore une fois, ce sera 1 siècle plus tard...

Les seuls cigles que l'on peut utiliser, ce sont ceux éventuellement des partis politiques mais généralement... Mais là encore, à l'époque, les partis ne sont pas vraiment des machines de guerre administratives avec 10 000 adhérents...

Afin d'aller vers ce réalisme, j'ai renommé les différents groupes :
- Bourgeois & nobles
- Démocrates
- Laborieux.

Car le terme prolétaire arrivera avec Marx bien plus tard. Donc j'ai mis laborieux à la place...

Voilà !!! Amusez-vous !!!
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede General Crow » Dim 18 Oct 2009 21:32

Dès la commune de Paris il y a eu organisation complexe des masses laborieuse, et c'est seulement dans 30 piges !
Etienne de la Boétie, Montaigne et autres penseurs datent de quelques siècles auparavant alors admettons qu'un génie du bien (pourquoi pas moi ? :P ) soit très en avance sur son temps et à la fois fervent adepte Machiavélien. Il est tout à fait possible que cet individu, dans une riche cité suisse/d'Italie du nord, ait à sa disposition des moyens efficaces d'agir !

Et tu exagères en plus ! Un siècle après 1837 c'est 2 ans avant le début de la seconde guerre mondiale... le parti fasciste italien prend le pouvoir en 1924 seulement. En France la SFIO naît en 1901 mais existait déjà avant qu'on autorise légalement (en 1901) l'existence d'associations et de partis.

De même, j'ai envie de te dire que précisément les changements de régimes ne surviennent QUE lorsque les troubles sont menés par des penseurs armés ! Le moyen-âge a connu d'innombrables révoltes paysannes causées par la faim, et comme tout mouvement lié à des problèmes matériels ils n'entrainaient aucun mouvement de régime. Les hommes pouvaient être tués, les dirigeants remplacés, mais au final aucune remise en cause du fonctionnement général de la société. Quant aux cités franches qui bénéficiaient de privilèges, elles reconnaissaient aussi la monarchie, c'est juste que leurs révoltes, à la manière de grèves aujourd'hui, leurs avaient permis d'obtenir certains avantages tel que la diminution de tel ou tel impôt, la suppression du service militaire obligatoire ou n'importe quoi d'autre selon l'exigence de la populace.

Bref, les révolutions, les vraies (et les premières eurent lieux en Amérique avant 1800 ;) ), n'ont eu lieu que lorsqu'une force cohérente et organisée par des idéalistes et autres penseurs avait pu être créé. Certes à l'époque ces forces n'étaient pas organisées autour de parti tels qu'on les conçoit aujourd'hui, cependant les clubs en France (Montagnards et consors) pendant l'éphémère Première République étaient déjà des embryons de partis politiques...
Quant à Marx, je l'emmerde ! C'est lui qui m'a copié sans jamais payé les droits d'auteur ! :D

En fait, ce que tu dis correspond juste à une chose essentiel dont il faut avoir conscience : Aujourd'hui les partis politiques sont des organisations structurées légalement, gérés de façon totalement bureaucratique (souvent dans les pires sens du terme), et ne respectent plus les fondements de la démocratie. Il existait déjà des partis auparavant, leurs traces n'existent pas pour une raison très simple qui est qu'ils n'avaient aucune existence légale, aucun mode de fonctionnement décrit par les lois et étaient totalement entre les mains de leurs membres.
Les partis "modernes" fonctionnent avec des représentants coupés de la base qui vivent DE la politique et non pas POUR la politique contrairement aux hommes politiques d'antan. Tu dis mon cher ami que tout ce qu'on a là n'existe pas avant 1 siècle mais tu te trompes ! Les organisations politiques structurées existaient, mais aucune loi n'existait à l'époque pour définir ce qu'est un parti et comment il doit fonctionner. A l'époque les organisations révolutionnaires se réunissaient en assemblées générales souveraines où chacun pouvait prendre la parole... aujourd'hui le PS en France en est réduit à faire des référendums pour savoir si la base est d'accord avec ce qu'on décrétés les chefs...
Les partis politiques de la "démocratie représentative" française n'ont plus rien de démocratiques en interne (sauf les groupuscules qui ne peuvent pas survivre par les seules subventions).

Pour ce qui est des armes, je me permets de te dire qu'à l'époque les technologies balistiques n'étaient pas assez avancées pour qu'il existe la moindre distinction entre armes de chasse et armes de guerres. Les seules armes strictement militaires c'était l'artillerie avec les canons, mais un fantassin d'armée et un homme sur une barricade avaient potentiellement le même fusil en main. Il n'y a donc rien de forcément choquant dans l'idée que Crow ait pu armer 10 000 hommes avec des fusils et des balles. La vraie différence entre une armée et une organisation révolutionnaire c'est la discipline (qui finit par être d'efficacité égale si les révolutionnaire tiennent assez longtemps). Donc rien de ce que j'ai fait n'est réellement impossible. Même au niveau sémantique, puisque je n'utilise pas le terme communiste dans mes RPs. :)


EN CONCLUSION : Trevizo, je ne suis pas un aparatchik (je préfère le terme buros, mais je n'en suis pas un non plus), les partis existaient déjà avant la révolution française (pas en France, certes, mais Métropolis n'est pas en France :P ), j'ai assez de pognon pour nourrir et armer mes potes, St-Augustin (5e siècle après Jésus-Christ) était déjà un idéologue (Platon aussi si tu me cherches) de même au XVIe Montaigne et la Boétie (que tu te permets quand même de citer dans ta signature vil faquin), suivis par Cyrano de Bergerac au XVIIe, les lumières au XVIIIe...
Ne cherche pas à déstabiliser mes rps, cesse de te laisser abuser par la pensée dominante bourgeoise qui nappe ton esprit de brume pour t'empêcher de voir la vérité ! Les partis politiques antérieurs à ceux de la fin de la IIIe République sont sciemment dissimulés pour que les gens ne se rendent pas compte à quel point l'évolution des organisations politiques a perdu en démocratie depuis la fin du XVIIIe.

Cependant, je reconnais que "ventre affamé n'a pas d'oreille" aussi les miséreux font rarement des révolutions. Les pensées moins terre à terre ne peuvent venir que lorsqu'on a le ventre plein et un toit au-dessus de la tête. Mais je tiens à te rappeler que mon organisation RP est à la base un syndicat, donc une organisation de gens qui gagnent leur vie (à l'époque les ouvriers gagnent mieux leur vie que les paysans, c'est encore plus vrai aujourd'hui), de plus je te renvoies à mes premiers posts RP : avant toute chose mon organisation promets à ses membres d'assurer leurs arrières en leur donnant à manger, un toit, une éducation gratuite pour leurs enfants, etc...
(lis le post de Torellini dans la maison d'un membre de la CNST pour te rappeler le mécanisme de contribution... on est loin des syndicats coupés de la base d'aujourd'hui pour lesquels on doit raquer comme des porcs en euro).
Bref. Je n'ai pas encore commis d'anachronisme grave en ce qui me concerne ! Le terme socialiste je l'emploie, certes, mais c'est un terme inventé à peu près à l'époque...

JE LE REPETE DONC : MARX N'A RIEN INVENTE ! IL ME DOIT TOUT !!!! (mais comme chuis collectiviste j'lui ai fait payé aucun droit d'auteur) :lol: :lol: :lol:
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Marx n'a rien inventé ! Il me doit tout !
Avatar de l’utilisateur
General Crow
Administrateur
 
Messages: 116
Inscription: Dim 4 Oct 2009 08:05

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Dim 18 Oct 2009 21:44

:geek: :geek: :geek: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Belle rhétorique...

Mais ce que je voulais dire c'est qu'effectivement, dans les années 30-40, il n'y a pas encore de parti qui s'affiche clairement et entièrement socialiste. Et pas vraiment de syndicats. C'est un terme inventé en angleterre dans la même période mais qui désigne plus des groupe d'avocat à la défense de corporations. A cette époque, il y a en effet surtout des corporation, en fait.

La vérité sociale de ces années là est révélée par le bouquin de Victor Hugo, Les Misérables, qui ne sortira qu'en 1860. Mais qui parle des années 1830-1840.
On voit qu'il y a des révoltes populaires constantes dues à la misère proviquée par l'exode rural induit par l'industrialisation.
On voit que ceux qui se révoltent le font presque spontanément et non pas avec des idéologies mais juste la nécessité de bouffer.
On voit aussi que ceux qui soutiennent le plus ces révoltes sont les idéalistes romantiques.

On se révolte d'autant plus spontanément et aisément quand on n'a rien et qu'on n'a rien à perdre. A cette époque, les révoltes spontanées et d'ailleurs souvent férocement réprimées (Les Canuts à Lyon : 1834) sont courantes. D'autant plus courantes que les gens n'ont pas de confort à défendre et donc rien à perdre.

Pour le reste, aucun mouvement n'est structuré à ce moment là. Et ce n'est pas être bourgeois que de le constater. Les partis politiques et syndicats avec des adhérents, une structure, etc, c'est une idée qui apparait avec le 20° siècle. C'est une réalité.

Les idées socialistes à l'époque sont réservées à quelques débats d'intellectuels et n'ont pas encore d'influence sur les masses. Elles ne sont encore qu'en cours d'élaboration et ne sont encore pas connues. D'autant moins connues que les états monarchiques ou bourgeois en place ne vont pas encourager leur développement... La preuve, après la révolution de 1848, les masses votent massivement pour Louis-Napoléon Bonaparte et non pas pour les romantiques et mouvements ouvriers.

Ces idées ne commenceront réellement à s'imposer qu'en 1870.

Je ne parlais pas spécifiquement de ton groupe, hein ! Mais plus des groupes à venir... Et le fait qu'une révolution puisse chasser le monarque d'un petit état (Verdurie) pour le remplacer par quelque chose que plus tard on qualifiera de pré-socialisme reste totalement plausible.

Ce que je voulais dire, c'était de faire gaffe aux termes, donc. Rien de plus. En fait, par exemple, on pourrait d'avantage utiliser des termes comme corporation au lieu de syndicat. Ce serait historiquement plus juste. Corporation National Sudiste du Travail, par exemple... :lol: Car Confédération laisse supposer qu'il y a des fédérations, organisées avec des adhérents, des statuts, des conseils d'administration, etc, etc... et ça c'est une notion qui apparaitra 30 ans plus tard. Alors que Corporation est plus approprié à l'époque comme pour les Canuts à Lyon, encore une fois.
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede General Crow » Dim 18 Oct 2009 21:47

Et bien perd tes inquiétudes... aucun groupes n'apparaîtra plus désormais, car je serai le maître absolu du monde et quiconque s'opposera à moi disparaîtra ! Les autres rejoindront la CNST !!! 8-)

MOUAHAHAHAHAH !!! :twisted: :twisted: :twisted: :lol: :lol: :lol: (Par Thor)
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Marx n'a rien inventé ! Il me doit tout !
Avatar de l’utilisateur
General Crow
Administrateur
 
Messages: 116
Inscription: Dim 4 Oct 2009 08:05

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Dim 18 Oct 2009 22:03

:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Confert : Histoire mondial du communisme depuis Cro-Magnon jusqu'à nos Jours. Par Léon Poimpoèt Le Pétomane.
Et ainsi, en 1839, le Général Crow et son acolyte Torellini, ayant pris le pouvoir sur l'état de Verdurie, inventèrent le communisme chinois !

:geek: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Dim 18 Oct 2009 22:05

Au fait, t'as vu, y a un certain De Belfonte qui va proposer à Torellini des affaires pour développer les relations économiques Verduro-Metropolitaines ! :shock:
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede General Crow » Dim 18 Oct 2009 22:16

je crois qu'il va avoir droit à un cours d'idéologie assez vite ce gars là. :lol:

Il ne semble pas comprendre que pragmatique ou pas c'est un ennemi de classe et un membre de la classe patronale dominante ! Et moi les patrons, on sait ce que j'en fait... :mrgreen:
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Marx n'a rien inventé ! Il me doit tout !
Avatar de l’utilisateur
General Crow
Administrateur
 
Messages: 116
Inscription: Dim 4 Oct 2009 08:05

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Dim 18 Oct 2009 22:22

Oui mais on dirait qu'il s'en fout... Il est le premier pas vers l'institution d'un communisme chinois à l'échelle de la région Metropolis-Verdurie... :lol: :lol: :lol:
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: Vous aussi, raillez les sigles miteux des organisations !

Messagede General Crow » Dim 18 Oct 2009 22:27

non. Juste le premier pas vers une nouvelle vague d'assassinats politiques. :twisted:
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Marx n'a rien inventé ! Il me doit tout !
Avatar de l’utilisateur
General Crow
Administrateur
 
Messages: 116
Inscription: Dim 4 Oct 2009 08:05

Suivante

Retourner vers Tout et n'importe quoi, mon amour ! [HRP]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron