Les élections parlementaires du 3 janvier 1839

C'est ici que siègent les députés élus par le peuple pour débattre et voter les lois.

Les élections parlementaires du 3 janvier 1839

Messagede Ludwig II » Dim 11 Oct 2009 02:00

Vous avez plus de 25 ans et vous avez payé l'impôt électoral ? Vous pouvez donc voter. Vers qui va votre voix ?

- Parti Monarchiste
5%
5% [ 1 ]

- Parti Conservateur
22%
22% [ 4 ]

- Parti Libéral
44%
44% [ 8 ]

- Parti Démocrate
27%
27% [ 5 ]

Total des votes : 18
Ludwig II Von Metropolis / Monarque constitutionnel.
Avatar de l’utilisateur
Ludwig II
 
Messages: 31
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:59

Re: Les

Messagede Ludwig II » Dim 11 Oct 2009 02:01

Monsieur Octave De Roop est nommé Premier Ministre provisoire de l'état de Métropolis,
sur ordre du Prince Imperator LUDWIG II.

Il assumera cette tache jusqu'à la tenue d'élections parlementaires.

Il sera chargé de proposer au prince Imperator et au futur parlement un ensemble de réformes allant dans le sens du progrès.
Il sera chargé de veiller au bon déroulement des élections parlementaires.

Cette élection a lieu jusqu'au 3 janvier.

A l'issue de la journée du 3 janvier, le dépouillement final aura lieu. Et le parlement sera formé.
Il sera présidé par un président du conseil et il élira le premier ministre proposé par le Prince Imperator.

Le Premier Ministre proposera les lois qui seront soumises au vote des parlementaires.

Les listes politiques sont arrêtées ce jour et sont formées comme suit :
- Parti Monarchiste : liste menée par Franz-Ferdinand Von Krunschenfritz, député Monarchiste depuis 1834.
- Parti Conservateur : liste menée par Gigondin du Gnoulard-Perdouchet, député conservateur depuis 1829.
- Parti Libéral : liste menée par le nouveau Premier Ministre, Octave de Roop.
- Parti Démocrate : liste menée par la nouvelle présidente de l'union des Démocrates et mouvements sociaux légalisés, Chiara Antesolo.

Les députés socialistes n'ayant plus droit de se présenter sous cette appellation devront intégrer les listes des démocrates pour pouvoir se présenter.

Le droit de vote sera universel.
Il sera accordé aux hommes et femmes de plus de 25 ans.
Mais il sera conditionné au paiement d'un impôt électif de 25 Ecus.

L'élection est ouverte.

Décrété ce 14 décembre par le Prince IMPERATOR LUDWIG II VON METROPOLIS.
Ludwig II Von Metropolis / Monarque constitutionnel.
Avatar de l’utilisateur
Ludwig II
 
Messages: 31
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:59

Re: Les

Messagede Pietro-Luigi De Treviso » Dim 11 Oct 2009 02:02

En quitant le parlement, Treviso passa vers l'isoloire... Dernier vestige d'une république désormais bien éteinte.

Il allait voter quand un agent de la troupe lui demanda gentiment s'ils s'était acquitté de l'impôt.

Treviso fouilla dans ses poches.

- Quel simulacre de démocratie... Bien étrange démocratie, en effet, qui demande de l'argent pour pouvoir exprimer une idée, fit-il.

- J'sais ben, M'sieur... Et c'est pas agréable pour mouais d'avoir à l'réclamer mais c'est mon rôle d'eul'faire... Désolé M'sieur Treviso... Et sachez que moi et ma femme, ben on vous a toujours soutenu... et pour nous ben vous s'rez toujours not'président...

Le Vénitien fut ému par les paroles de réconfort du brave militaire. Il fouilla dans ses poches mais n'en sortit qu'une bourse de 12 Ecus...

- 12 Ecus, c'est tout ce qui me reste... Et bien... Je crois que je ne voterai plus, désormais.

Le président déchu allait s'en aller quand le soldat le rappela.

- Hep M'sieur l'président ! Non... Allez... J'peux pas laisser faire ça que diable. J'vais écrire qu'vous avez payé... Pis si y avait un control, j'rembourserais d'ma poche...

- De votre poche ? Mais c'est hors de question ! Plutôt ne pas voter !

- Dites pas d'bêtise M'sieur l'président... Si vous voulez savoir, j'suis du syndicat clandestin et on a comme qui dirait des caisses révolutionnaires... J'pense pas qu'eul'camarade Torellini s'ra contre mon acte...

Treviso sourit et entra dans l'isoloire. Il vota évidemment pour sa soeur Chiara qui avait désormais repris en main l'union des démocrates.
"...les Vénitiens, une poignée de gens vivant si librement que le plus misérable d'entre eux ne voudrait pas être roi..." La Boétie.
Avatar de l’utilisateur
Pietro-Luigi De Treviso
Administrateur
 
Messages: 179
Inscription: Dim 4 Oct 2009 00:47

Re: Les

Messagede General Crow » Dim 11 Oct 2009 02:03

Lee Crow entra dans le bureau de vote et s'adressa à celui chargé de prendre les votes.

<< Alors ? Comment ça se passe ?
- Comme on pensait. L'suffrage censitaire empêche de voter la quasi-totalité des camarades, les socialistes chez les socio-démocrates n'auront pas d'électeurs derrière eux. Pou'l'moment, j'ai vu une grande majorité de vieilles badernes et d'exploiteurs bourgeois ; ça m'étonnerait pas que les capitalistes obtiennent la majorité absolue, pour c'qu'elle vaut dans une monarchie où le roitelet décide comme bon lui semble des lois qu'il accepte d'appliquer ou non et peut imposer les siennes au parlement si l'envie lui prend.
- Certes, mais au moins ces députés nous diront au jour le jour ce qui se passe. Vider les caisses de la CNST pour permettre à tout le monde de voter eut été une erreur. Mais maintenant, remplit ta tâche pour nous. Essaies de savoir qui à voter pour quoi et tout ce que tu peux savoir sur ces gens.
- Actions en perspectives ?
- Juste mesurer l'enthousiasme des différents chefs du patronat. Qu'on sache quelle sera la prochaine tête à tomber.
- De Roop s'rait une bonne proie alors.
- Non camarade, ce serait pris comme un crime contre le pouvoir en place et on nous enverrait l'armée. Un capitaine d'industrie par contre, ça ne restera qu'un simple... agissement syndicale...
- Je me charge de repérer les cibles camarade Crow !.>>
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Marx n'a rien inventé ! Il me doit tout !
Avatar de l’utilisateur
General Crow
Administrateur
 
Messages: 116
Inscription: Dim 4 Oct 2009 08:05

Re: Les

Messagede Ludwig II » Dim 11 Oct 2009 02:04

L'élection censitaire avait été close le 3 janvier 1839.

Pour des raisons de stabilité et de contrôle, le dépouillement avait pris un peu plus longtemps que prévu.

En ce samedi 17 janvier 1839, le Monarque de Métropolis avait enfin signé l'arrêté sensé entériner le résultat de l'élection.

Partout l'annonce officielle du résultat électoral avait été proclamé pour légitimer le nouveau régime monarchiste libéral et constitutionnel.

- Parti Monarchiste : 5%
- Parti Conservateur : 22%

- Parti Libéral : 44%

- Parti Démocrate : 27%

Le peuple de Métropolis s'est exprimé.
Le Monarque de Métropolis prend acte de son expression.

Cette assemblée conformément à la constitution de décembre 1838 est formée pour une durée de 5 années.

Monsieur Octave De Roop, chef de file du Parti Libéral est reconduit dans son poste de Premier Ministre pour une durée de Cinq années.

Que ce vote soit officialisé !

Ludwig II,
Imperator de Metropolis,
Au service des Métropolitains,
Garant de la Monarchie Constitutionnelle de Métropolis.


Le Parti Monarchiste et le parti Conservateur s'étaient alliés formant le Groupe des Parlementaires de l'Ordre : GPO... Un vaste mouvement réactionnaire qui comptait dans ses rangs les partisans du monarchisme absolu et les propriétaires et rentiers traditionnels de l'état de Métropolis... Avec 27 % il était puissant mais ne pouvait pas dégager une majorité.

Le Parti Démocrate, avec à sa tête la jolie et intelligente Chiara Antesolo, soeur de l'ancien président, et avec dans ses rangs d'anciens socialistes adoucis de force, comptabilisait autant de voix que le GPO (Groupe des Parlementaires de l'Ordre précédemment évoqué)... Il n'avait donc pas de pouvoir réel, il se positionnerait forcément dans l'opposition mais il pourrait efficacement influer sur la politique intérieure.

Le Parti Libéral, aidé par un suffrage censitaire, et par la masse des entrepreneurs de la révolution industrielle qui règnait sur l'état depuis quelques années, avait totalisé la majorité des suffrages avec 44%. Le poste de premier ministre lui revenait donc... Cependant pour faire voter les lois et obtenir des majorités au parlement, ce parti allait devoir celler des alliances de circonstance avec les deux autres groupes parlementaire. On pouvait donc imaginer une politique qui serait très libre sur le plan de l'économie et assez dure sur le plan de l'ordre public... Une politique qui ménagerait les 2 autres camps pour pouvoir avancer.

Le chef de file du Parti Libéral, Octave de Roop, était donc reconduit et officialisé Premier Ministre de la Monarchie Constitutionnelle de Métropolis, en ce Samedi 17 janvier 1839.
Ludwig II Von Metropolis / Monarque constitutionnel.
Avatar de l’utilisateur
Ludwig II
 
Messages: 31
Inscription: Dim 4 Oct 2009 21:59


Retourner vers Le Parlement [RP]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron